Activités printanière de cheap

Après cet hiver sibérien, je ne croyais plus au retour du printemps. Au moment où j’écris ces lignes, il fait -7 degrés (j’ai l’impression d’être en floride après les -30 dégré en continu, rires.) Enfin, j’ai changé de manteau, terminé l’épais cache-misère en plumes (qui ne pèse pas tant, c’est mon hypersensibilité qui me rend aigrie), la tuque de laine et les mitaines peu pratiques pour faire du shopping ! Le billet d’aujourd’hui portera sur les plaisirs gratuits (ou presque, comme toujours) du printemps. Bonne lecture, mes radins !

Le cocooning :

Je sais, je sais, vous avez fait ça tout l’hiver, vous en avez marre de la téloche. Je vous comprends. Sachez par contre que lorsque les journées semi-neige, semi-bouette se pointeront, et elle le feront soyez-en sûrs, vous apprécierez regarder un énième épisode de Sex and the city en rafale en attendant la fin de cette pluie solide ! Astuce de pro : je coupe toutes les plateformes auxquelles je suis abonnée en mai, donc une bonne raison pour rentabiliser mes abonnements en regardant tout le contenu qui m’intéresse avant d’y mettre fin.

Lecture :

Le temps est doux, pourquoi ne pas sortir le plus doux des plaids et s’installer le visage au soleil (après tout, personne ne crache sur un brin de vitamine D) avec un breuvage chaud (je suis thé mais vous pouvez être tout ce que vous voulez) assaisonné ou pas (je suis Amarula, wink-wink) avec un bon livre que vous aurez emprunté bien sûr, à la bibliothèque de quartier. On est cheap ou ne l’est pas, tsé ! Une lecture qui m’a beaucoup plu : La retraite à 40 ans de Jean-Sébastien Pilote.

Marche :

C’est bouetteux, j’en conviens mais avec de bonnes bottes de pluie, vous pouvez retrouver votre coeur d’enfant et marcher dans les flaques d’eau. Sincèrement, il n’y a rien de plus revigorant que de prendre l’air par temps frais ! Je parle souvent de la marche car c’est l’activité physique la plus recommandée par les médecins et avec raison. Si vous trouvez cela ennuyant, faite comme moi : j’utilise mes écouteurs et j’écoute des podcasts de finances personnelles, comme de raison ! C’est un win-win pour mon corps et mon cerveau ! Astuce de pro : Financièrement parlant, sur soundcloud = EXCELLENT !

Breuvage réconfortant :

C’est le temps de sortir vos veilles connaissances d’étudiant(e) qui travaillait au starbuck et de faire les meilleurs café, cappuccino et café lattés. Pour ma part, ce sont les thés David’s tea qui font mon bonheur, je me suis procurer une magnifique tasse dans une vente-débarras. Un gros 1$ bien investit !

Cinéma :

Pour être franche, je ne suis pas maniaque de cinéma. Je ne déteste pas ça non plus même que je trouve que c’est une sortie vraiment agréable. Le hic, c’est que c’est tout simplement hors de prix. C’est inconcevable pour ma part de payer (combien ça coûte au fait ?) 12$ pour aller voir… UN FILM ! Pour moi, un film c’est dans le confort de mon foyer, en mou avec ma doudou préférée, ma robe de chambre et des grignotines qui ne m’ont PAS coûté la peau des fesses. C’est une belle expérience, j’en conviens mais le ratio dollars bonheur n’en vaut pas la chandelle. Par contre si vous êtes un adepte de cinoche, vérifiez dans vos quartiers s’il y a des périodes moins chères. Par exemple, dans ma région, c’est le mardi soir et les avant-midi qui sont à rabais.

Resto :

Un autre divertissement onéreux : le restaurant. Vous pouvez tout de même vous en tirer sans trop de heurt avec les midis, les soirées deux repas pour le prix d’un, les ailes à 0.50, les 5 a 7 avec les consommations à 5$, etc… Soyez à l’affût, vous trouverez surement des offres intéressantes dans le canard de votre municipalité.

Spa nordique :

Mon activité de prédilection qui malheureusement est TRÈS dispendieuse. J’y trouve mon compte par les blocs de 2 heures, les soirs de semaine et les matinées. Normalement, il en coûte en moyenne 70 à 80$ pour une journée au spa. Une facture de 40 ou 50$ pour y aller à des périodes spécifiques reste tout de même acceptable.

Faire le tour des friperies :

C’est le printemps donc… les friperies et ventes-débarras nous offrent ce qui était caché dans le backstore. C’est le bon moment pour les robes d’été ! Un moyen efficace de protéger l’environnement et son porte-monnaie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :